Logo de simple-mixte
LIBERTÉ
DIVERSITÉ
CONVIVIALITÉ

Accueil

Introduction

9 bonnes raisons

Sans manches !

Lunghi... what ?

Jupes et robes

Chaussures

Acheter

Porter

Liens

Quelques mots

Gender studies

Livre d'or

Contact

Plan du site


Samedi

vignette de l'image d'un homme en robe



 Liens
La Redoute - Taillissime
>> Au rayon féminin, grandes tailles en vêtements ET chaussures (jusqu'au 45) !
Collants Gerbe
>> Des collants pour hommes aussi.
AMOK
>> Jupes pour hommes
Association HeJ
>> Association pour la jupe au masculin
Missing Sign
>> Site militant belge
Midas Clothing
>> Skirts for men
XLBOOTIC
>> Chaussures grandes tailles, hommes et femmes
Pointures extrêmes
>> Comme son nom l'indique...
Sacapuce
>> Chaussures grandes tailles, boutique à Paris
BooBootShoes
>> Pour de chaussures singulières...
Graines du monde
>> Les bijours en graines, c'est très beau et très agréable à porter !

Introduction

homme et femme

Le XXe siècle a été, en autres
et en Occident, le siècle de l'émancipation des femmes.
Les progrès techniques et sociaux ont été habilement convertis par elles en bouleversements profonds de leur mode de vie.
Les hommes ont encore peu évolué, mais, la réduction du temps de travail, la plus forte proportion d'emploi non-manuels, une implication plus grande dans la vie domestique et le changement progressif de leur rôle social pourraient se traduire par des modifications de comportement et notamment d'habillement. Une partie de cette évolution pourrait se faire en allant prendre à leur tour certains éléments dans la garde-robe de l'autre sexe...
C'est que je vous propose ici pour changer quelques détails visibles.

Ce petit site personnel vous propose quelques éléments de parure féminine que vous pouvez tenter d'introduire dans votre habillement, si le coeur vous en dit et si votre mental et votre physique le permettent... LC

homme et femme

intro
Vrais gens normaux (2 acteurs français) :
La femme montre son buste, l'homme pas.
Photo: Thomas Vollaire pour TVMAGAZINE

L'apparence féminine urbaine relève d'une fréquente prise de risque, à la mesure de sa sophistication : Le maquillage peut s'altérer, certains vêtement sont fragiles, un vêtement peut ne pas correspondre aux codes de style d'un lieu fréquenté, par exemple. Malgré tout, la plupart des femmes prennent quotidiennement le soin de personnaliser leur apparence et nombreuses arpentent la ville chaussées de souliers fins à peine fixés et souvent aux talons hauts et étroits, qui réhaussent leur élégance mais rendent la marche plus périlleuse. Elles n'en sont pas pour autant moins efficaces que les hommes dans le travail et la vie sociale !

groupe
3 acteurs français : ici aussi le contraste, la différence d'exposition, est frappant.
Photo: Bernard Barbereau / France 2

Face à cela, les représentants du sexe auto-proclamé "fort" restent sur-protégés, les pieds enveloppés de chaussures épaisses, les jambes couvertes (sauf pour certaines activités de loisirs) le buste caché sous chemise et veste... Summum du procédé, la cravate, qui de son noeud vient témoigner du bon verrouillage de l'ensemble, de la soumission de l'individu au système de valeurs prédominant.

Généralement angoissés à l'idée que leur virilité puisse être mise en cause, les hommes refusent à priori tout changement qui ne serait pas dicté par les modèles médiatiques ET introduirait quelque-chose de féminin en eux. Reconnaître sa part de fémininté (c'est à la mode depuis quelque temps) oui d'accord, mais comme quelque-chose de diffus, d'intérieur, d'indéfini et si possible... de secret ! Quant à porter des vêtements féminins... non !
D'ailleurs les femmes, qu'elles se croient ou pas libèrées, sont elles-mêmes très dépendantes, très entichées des modèles machistes masculins et, dans leur très grande majorité, n'encourageront pas spontanément un tel changement de tendance.

homme en jupe et tunique à paillettes

L'habillement a beaucoup évolué au gré de l'histoire. Actuellement, les pays occidentaux servent de référence pour la fraction la plus aisée de l'humanité.
La tendance globale est un contraste saisissant, une forte différenciation, entre hommes et femmes.
Les femmes disposent d'un grand choix de couleurs de styles, de matières, de coupes. Tout leur est permis, même certaines pièces de l'habillement masculin, pour mettre en valeur leur beauté naturelle, augmentée par les soins esthétiques et le maquillage.
Les hommes quant à eux et face à cela, sont supposés incarner la force, la sobriété, la réserve, et laisser l'avantage de l'apparence aux femmes. Leur habillement se devant d'être d'une simplicité, d'une banalité de style, voire d'une tristesse, généralisées; ce qui, dans le détail peut souvent aboutir à un certain laisser-aller.

Mais un "vrai" homme peut-il être habillé autrement ?
Un homme qui introduirait des éléments de fantaisie, de charme, de finesse, dans son habillement est-il digne de confiance ? Est-il capable de réfléchir, de s'occuper d'autre chose que de son apparence ? Peut-on lui confier des responsabilités ?
Ces questions peuvent paraître ridicules, mais de telles considèrations sous-tendent notre vision actuelle de l'homme...
La frontière entre le "féminin" et le "masculin" peut se déplacer, voire devenir poreuse (elle l'est devenue à l'avantage des femmes) à la condition que cela réponde à une demande populaire, à une nouvelle façon de se percevoir. La mode peut évoluer par le fait des créateurs,mais en général c'est la rue qui dicte et officialise les changements de tendance. De quoi les hommes de demain voudront-ils bien être vêtus ?

groupe
Même à la plage, le vrai homme, quand il est habillé, évite de montrer ses épaules ou son buste. Il laisse ça aux femmes, aux filles.
( Catalogue VPC de LA REDOUTE printemps-été 2003 p.685 )

homme et femme

groupe
Les acteurs de la série cultissime "Les feux de l'amour", (ici en tenue de gala). Un modèle, un idéal, comportemental et vestimentaire, sans doute, pour leurs 100 millions de fidèles spéctateurs quotidiens, partout dans le monde. Photo: R.D. PRES/VISUAL

La différencation actuelle des apparences s'appuie sur une vision bourgeoise austère et productiviste de l'humain qui remonte au XIXe siècle... Depuis, les conditions de vie ont beaucoup changé et les femmes ont échangé les modèles-carcans d'alors pour une palette de choix très étendue, dont elles peuvent ne pas moins se sentir les "victimes", mais qui laisse davantage de place à l'improvisation, aux changements, aux caprices, et peut accompagner l'évolution de la vision que la femme a d'elle-même au fil de la journée, de l'année et de sa vie.
Aux hommes désormais de démontrer qu'ils peuvent rester efficaces et crédibles autrement qu'en uniforme de travail...


Ce site et l'orientation qu'il propose, pour modestes qu'ils soient, peuvent être considèrés comme des épiphénomènes de la tendance  queer qui s'installe en Occident.